A la une


Nouveau dépliant INCa – Dépistage du cancer colorectal

Nouveau dépliant INCa – Dépistage du cancer colorectal

L’Institut National du Cancer vient de publier un dépliant d’information simplifié sur le dépistage du cancer colorectal et les modalités pratiques du test.

Cet outil imprimable de 6 pages A4 (page à page) a pour vocation d’aider à communiquer sur les dépistages auprès de personnes en situation de handicap ou ayant des difficultés de compréhension.


Le dépistage du cancer colorectal, comment ça se passe ?

Le dépistage du cancer colorectal, comment ça se passe ?

Le cancer colorectal, ou cancer du côlon-rectum, touche chaque année plus de 43 000 personnes en France (dont environ 23 000 hommes et 20 000 femmes). Il est responsable de plus de 17 000 décès par an.

Pourtant, détecté tôt, un cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10.

Dépister ce cancer est simple grâce au test immunologique. Ce test rapide et efficace, est à faire chez soi. Il s’adresse aux femmes et aux hommes, de 50 à 74 ans, invités tous les 2 ans par courrier au programme national de dépistage du cancer colorectal et ne présentant ni symptômes, ni antécédents personnels ou familiaux de polype, de cancer ou de maladie touchant le côlon ou le rectum, ni facteurs de risque particuliers.

En pratique, le dépistage du cancer colorectal, comment ça se passe ?

Entre 50 et 74 ans, vous êtes invité par courrier, tous les 2 ans, à réaliser un test immunologique de dépistage du cancer colorectal. Ce courrier vous est envoyé par votre Centre régional de coordination des dépistages des cancers.

Vous pouvez vous procurer le test de dépistage par la méthode de votre choix : 

  • Auprès de votre médecin (généraliste, gastro-entérologue…)
  • Auprès de votre pharmacien

Quel que soit votre choix, avant la remise du test, des questions vous seront posées sur vos antécédents personnels et familiaux afin de déterminer si ce test vous concerne. Si vous n’êtes pas concerné, votre médecin pourra vous orienter vers les modalités de dépistage ou de surveillance adaptées à votre situation.

Si vous n’avez pas reçu cette invitation, vous pouvez nous contacter ou consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Source : INCa



Page 2 of 212