A la une


Volunteer, team and people in nature for community service, teamwork and planning with leadership, goals and strategy. Senior person or leader for management in forest, park or eco friendly project.

Nouveau replay disponible 🎬 ! Comment aborder le dépistage organisé auprès des publics vulnérables ?

Parce que le dépistage des cancers doit être accessible à tous, et réalisé par tousil est important d’adapter son discours et les informations données au type de population accompagné.

Pour vous y aider : visionnez ci-dessous le replay du webinaire organisé le 6 juin dernier et retrouvez plus d’infos sur :

  • Contexte et épidémiologie des cancers en Normandie
  • Comment susciter l’intérêt des dépistages organisés chez les publics vulnérables ?
  • Présentation d’outils pour aider à aborder les dépistages

Les présentations de ce webinaire sont téléchargeables ici :

1- Présentation du Dr JANELA – dermatologie CHU Rouen Normandie

2- Présentation du Dr HUMBERT – VADS CHU Caen Normandie

3- Présentation du Dr CREVEL – Dépistages organisés CRCDC Normandie

4- Présentation de Mme LUSSAULT et Mme LEBOSSE – Médecins du monde et SOliHA

5- Présentation de Mme ANTOINE – COACTIS Santé

Retrouvez également :

Nous n’avons pas répondu à toutes vos questions ? Contactez-nous !


Juin vert : Ensemble, pour le dépistage du cancer du col de l’utérus !

Juin vert : Ensemble, pour le dépistage du cancer du col de l’utérus !

Le mois de juin est dédié à la prévention et promotion du dépistage du cancer du col de l’utérus.

Le cancer du col de l’utérus est causé par des virus appelés “papillomavirus humains” (HPV). Très fréquents, ces virus se transmettent le plus souvent lors de rapports sexuels, avec ou sans pénétration. Le préservatif ne permet pas de s’en protéger complètement.

Il arrive que l’infection due aux HPV entraîne des lésions au niveau du col de l’utérus, qui peuvent évoluer vers un cancer.

Face à ce cancer, il y a deux moyens complémentaires d’agir :

  • la réalisation d’un test de dépistage :

Un dépistage par examen cytologique de 25 à 29 ans.

2 examens cytologiques à 1 an d’intervalle puis un nouveau dépistage (Le test de dépistage à réaliser dépendra de l’âge de la femme.) 3 ans plus tard si les résultats des 2 premiers sont normaux

Un dépistage par test HPV de 30 à 65 ans.

1 test HPV 3 ans après le dernier examen cytologique normal, ou dès 30 ans si pas de test antérieur, puis tous les 5 ans.

  • la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) pour les garçons et les filles entre 11 et 14 ans. Elle peut également être proposée en rattrapage jusqu’à 19 ans inclus.

L’objectif est de réduire l’incidence et le nombre de décès par cancer du col de l’utérus de 30 % à 10 ans, en atteignant 80 % de taux de couverture dans la population cible et en rendant le dépistage plus facilement accessible aux populations vulnérables et/ou les plus éloignées du système de santé.

Pourtant, le taux de participation à ce dépistage est aujourd’hui bien trop faible. Sur la période 2018-2020, le taux de participation au dépistage est de 59 %.

Depuis début 2024, les invitations sont adressées par l’Assurance Maladie. Le patient peut ensuite réaliser le test de dépistage auprès :
– d’un gynécologue ;
– d’un médecin généraliste ;
– d’une sage-femme ;
– d’un centre de santé, un centre mutualiste, un centre de planification ou un hôpital ;
– de certains laboratoires de biologie médicale (sur prescription médicale)

En tant que professionnels de santé, votre rôle est important auprès des patients, pour promouvoir l’intérêt du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus et favoriser le passage à l’acte.

Supports d’informations DOCCU pour les professionnels :

Documents utiles :

Kit d’aide à la pratique mis en place par le CRCDC Normandie (Retrouvez toutes les informations de cet article dans ce document téléchargeable !)

REPLAY disponibles ! Visionnez les REPLAYs des webinaires d’information proposés par le CRCDC Normandie

Outils pour la pratique – INCa

Recommandations Auto Prélèvements Vaginaux – INCa

Recommandations de pratique clinique – INCa

Fiche repères HPV – INCa

Référentiel national/Comptes rendus et codes standardisés pour le DOCCU – INCa

Référentiel national/Types et contenus des fichiers nécessaires à la création des bases de données pour le DOCCU – INCa

Référentiel national/Rubriques de la feuille de demande d’examen pour le dépistage du cancer du col de l’utérus – INCa

Sites utiles :

Site internet de l’INCa dédié aux professionnels de santé

Outil interactif de l’INCa pour visualiser les étapes de votre intervention dans ce programme de dépistage, en fonction de votre corps de métier

Site internet de l’Assurance Maladie dédié aux professionnels de santé

Supports de communication régionaux à télécharger « Je soutiens Juin Vert »

Bandeau mail

Bandeau LinkedIn page professionnelle

Bandeau LinkedIn compte personnel

Supports d’informations DOCCU pour vos patients

Documents utiles :

Affiche – Dépistage du cancer du col de l’utérus INCa

Affiche Information RGPD INCa (A4)

Dépliant guide pratique INCa

Dépliant d’information simplifié INCa

Bande dessinée en « Facile à lire et à comprendre » (FALC) Santé BD

Vidéo « Cancer du col de l’utérus : pourquoi c’est important de se faire dépister ? » INCa

Vidéo « Vaccination contre les HPV : l’essentiel en 3mn » INCa

Si vous souhaitez commander des affiches ou dépliants papiers pour vos patients, RDV sur le site de l’INCa. N’hésitez pas à nous contacter si besoin.

Sites utiles :

Site internet de l’INCa destiné au dépistage du cancer du col de l’utérus

Nouveauté : Espace d’information et d’accompagnement à la réalisation de tests de dépistages des cancers, dédié aux patients

La minute info « dépistage du cancer du col de l’utérus »

Documents spécifiques à la vaccination HPV

Pour les professionnels :

Arguments Clés Vaccination HPV

Pour les patients :

Affiches d’information sur la vaccination HPV

Dépliant d’information sur la vaccination HPV

Supports de prévention et recommandations :

Cancer du col de l’utérus :

Site dédié pour s’informer – INCa

Tous cancers :

Outil web « Contre les cancers, vos conseils dépistage » – lien vidéo tutoriel INCa 

Outil web « Contre les cancers, vos conseils dépistage » – lien outil INCa

Outil web : « Prévention cancers le test » – INCa

Vidéo «  Nous ne sommes pas impuissants face aux cancers ! » – INCa

Site web Mangerbouger.fr « Les recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité »

Sources : Institut National du Cancer, Assurance Maladie, ARS Normandie, Santé Publique France, Santé BD, Mangerbouger.fr


REPLAYs disponibles ! Webinaires d’information sur le dépistage du cancer du col de l’utérus

REPLAYs disponibles ! Webinaires d’information sur le dépistage du cancer du col de l’utérus

Dans le cadre de Juin Vert, mois de sensibilisation et de promotion du dépistage du cancer du col de l’utérus, le CRCDC Normandie a organisé deux webinaires à destination des professionnels de santé de la région, le 28 mai dernier.

Au programme de ces deux webinaires :

  • Les principes du dépistage du cancer du col de l’utérus
  • Nouvelles modalités d’invitation
  • Temps d’échanges

Vous êtes médecin, gynécologue, sage-femme, biologistes ou anatomopathologistes ?

Visionnez le replay du webinaire organisé le 28 mai de 19h30 à 20h30.

Vous êtes un autre professionnel de santé ou du médico-social intervenant auprès des personnes éligibles au dépistage du cancer du col de l’utérus (femme de 25 à 65 ans) ?

Visionnez le replay du webinaire organisé le 28 mai de 13h00 à 14h00 :


Vous êtes médecin ? Pour voir ou revoir le webinaire sur le dépistage du cancer colorectal, c’est ici !

Vous êtes médecin ? Pour voir ou revoir le webinaire sur le dépistage du cancer colorectal, c’est ici !

Vous avez manqué le webinaire dédié au médecin sur le dépistage du cancer colorectal ?

Il est possible de consulter le replay juste ici :

Les informations de ce webinaire sont destinées à un public professionnel médecin.

Les thèmes abordés sont :

– Les grands principes du dépistage organisé du cancer colorectal et les nouvelles modalités d’invitation

– Les résultats des précédentes campagnes de ce dépistage en Normandie

Un webinaire est également disponible pour les professionnels non médecin, cliquez ici pour y accéder.


L’Arrêté du 16 janvier 2024 relatif aux programmes de dépistages organisés des cancers est publié !

L’Arrêté du 16 janvier 2024 relatif aux programmes de dépistages organisés des cancers est publié !

Information destinée aux professionnels de santé

Le Ministère du travail, de la santé et des solidarités, a publié le 16 janvier 2024 l’Arrêté relatif aux programmes de dépistages organisés des cancers.

Vous pouvez le télécharger ici.

Ce qui change en pratique en 2024 ?

Pour le dépistage organisé du cancer du sein :

À partir du 1er janvier 2024, les femmes concernées par le dépistage organisé du cancer du sein sont invitées par l’Assurance Maladie à réaliser une mammographie de dépistage, prise en charge à 100 %.

Les relances au dépistage sont désormais dématérialisées et déposées dans le compte ameli. Une première relance est adressée 6 mois après la 1re invitation. Une 2e relance intervient 6 mois plus tard si la femme n’a pas réalisé sa mammographie dans l’intervalle. Les patientes ne disposant pas de compte ameli reçoivent les relances par voie postale. Contrairement à l’invitation, ces relances ne comprennent pas d’étiquettes. Si votre patiente ne dispose plus de son invitation avec étiquettes, elle peut s’adresser à sa CPAM/CGSS au 36 46 (service gratuit + coût de l’appel) afin qu’une nouvelle invitation lui soit adressée. Les étiquettes ne sont pas obligatoires mais facilitent l’identification et le suivi des patientes, les informations contenues pouvant être complétées de façon manuscrite sur la fiche d’identification.

Les médecins traitants disposeront sur amelipro, courant 2024, de la liste de leurs patientes qui n’ont pas réalisé leur mammographie de dépistage.

Pour le dépistage organisé du cancer colorectal :

À partir de 2024, vos patients de 50 à 74 ans concernés par le dépistage organisé du cancer colorectal sont invités par l’Assurance Maladie.

Désormais, la 1re relance et la 2e relance (lorsqu’elle ne comporte pas de kit) sont dématérialisées et déposées dans le compte ameli du patient. Contrairement à l’invitation, ces relances ne comprennent pas d’étiquettes.

Si votre patient ne dispose plus de son invitation avec étiquettes, il peut s’adresser à sa CPAM/CGSS en appelant au 36 46 (service gratuit + coût de l’appel) afin qu’une nouvelle invitation lui soit adressée.

Les modalités de réception des résultats par le patient évoluent également : un lien lui est envoyé par SMS, sous réserve qu’il ait renseigné son numéro de téléphone sur la fiche d’identification. À défaut, il recevra ses résultats par courrier.

Les médecins traitants disposeront sur amelipro, courant 2024, de la liste de leurs patients qui n’ont pas réalisé leur dépistage.

Pour le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus :

Depuis janvier 2024, les invitations au dépistage du col de l’utérus sont adressées par l’Assurance Maladie aux patientes n’ayant pas réalisé le dépistage dans les délais recommandés.

Désormais, pour les patientes disposant d’un compte ameli, l’invitation est dématérialisée et déposée dans le compte, où elle est conservée durant 6 mois. Les patientes qui ne disposent pas de compte ameli reçoivent une invitation par voie postale, mais sans étiquettes.

En conséquence, pour les 2 formats, les invitations à ce dépistage ne comportent plus d’étiquettes. La prise en charge à 100 % de l’analyse du prélèvement est ouverte sur simple renseignement de la case « Dépistage organisé » de la fiche de demande d’examen.

Si vous réalisez vous-même le prélèvement cervico-utérin, il vous suffit donc de cocher sur la feuille de demande d’examen la case mentionnant que votre patiente est invitée au dépistage organisé du cancer du col de l’utérus.

Pour améliorer la participation au dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, l’Assurance Maladie adresse aux médecins traitants la liste de leurs patientes qui n’ont pas effectué ce dépistage. Les informations fournies aux médecins traitants leur permettront d’identifier leurs patientes éligibles au dépistage organisé, afin d’échanger avec elles.

Dans le cadre du programme national de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, l’analyse de l’examen cytologique et du test HPV réalisés lors du prélèvement cervico-utérin de dépistage sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sur présentation de l’invitation – y compris au format dématérialisé.

Pour les Centre Régionaux de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) ?

Les CRCDC se recentrent sur leurs missions de :

  • suivi des personnes dépistées pour l’ensemble des programmes de dépistages organisés
  • organisation de la seconde lecture des mammographies dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein
  • information et de formation des professionnels de santé
  • organisation d’actions d’aller-vers collectives, en lien avec les organismes d’assurance maladie et les autres acteurs locaux

Une question ? N’hésitez pas à nous contacter.

Source : Legifrance, Caisse National d’Assurance Maladie.


Nouveau dépliant INCa – Dépistage du cancer du sein

Nouveau dépliant INCa – Dépistage du cancer du sein

L’Institut National du Cancer vient de publier un dépliant d’information simplifié sur le dépistage du cancer du sein et les modalités pratiques du test.

Cet outil imprimable de 6 pages A4 (page à page) a pour vocation d’aider à communiquer sur les dépistages auprès de personnes en situation de handicap ou ayant des difficultés de compréhension.


Nouveau dépliant INCa – Dépistage du cancer colorectal

Nouveau dépliant INCa – Dépistage du cancer colorectal

L’Institut National du Cancer vient de publier un dépliant d’information simplifié sur le dépistage du cancer colorectal et les modalités pratiques du test.

Cet outil imprimable de 6 pages A4 (page à page) a pour vocation d’aider à communiquer sur les dépistages auprès de personnes en situation de handicap ou ayant des difficultés de compréhension.


Le dépistage du cancer colorectal, comment ça se passe ?

Le dépistage du cancer colorectal, comment ça se passe ?

Le cancer colorectal, ou cancer du côlon-rectum, touche chaque année plus de 43 000 personnes en France (dont environ 23 000 hommes et 20 000 femmes). Il est responsable de plus de 17 000 décès par an.

Pourtant, détecté tôt, un cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10.

Dépister ce cancer est simple grâce au test immunologique. Ce test rapide et efficace, est à faire chez soi. Il s’adresse aux femmes et aux hommes, de 50 à 74 ans, invités tous les 2 ans par courrier au programme national de dépistage du cancer colorectal et ne présentant ni symptômes, ni antécédents personnels ou familiaux de polype, de cancer ou de maladie touchant le côlon ou le rectum, ni facteurs de risque particuliers.

En pratique, le dépistage du cancer colorectal, comment ça se passe ?

Entre 50 et 74 ans, vous êtes invité par courrier, tous les 2 ans, à réaliser un test immunologique de dépistage du cancer colorectal. Ce courrier vous est envoyé par votre Centre régional de coordination des dépistages des cancers.

Vous pouvez vous procurer le test de dépistage par la méthode de votre choix : 

  • Auprès de votre médecin (généraliste, gastro-entérologue…)
  • Auprès de votre pharmacien

Quel que soit votre choix, avant la remise du test, des questions vous seront posées sur vos antécédents personnels et familiaux afin de déterminer si ce test vous concerne. Si vous n’êtes pas concerné, votre médecin pourra vous orienter vers les modalités de dépistage ou de surveillance adaptées à votre situation.

Si vous n’avez pas reçu cette invitation, vous pouvez nous contacter ou consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Source : INCa